logo entete

Société Historique de Villeneuve d'Ascq

Ferme Saint-Sauveur Avenue du bois

59650 Villeneuve d'Ascq - Permanences :

Mercredi de 9h à 12h - Vendredi de 14h à 17h.

Fermé en période de vacances ou en hiver.

TELETRAVAIL MAISON 01

 

Protegez-vous

respectez les consignes sanitaires.

 

D'autres drames effroyables se sont déroulés en France depuis ces 4 longues années d'occupation, cependant les événements qui vont se succéder comporte des spécificités que l'on ne trouve nulle part ailleurs en France et même parfois dans toute l'Europe occupée.

D'abord virgule pour la France, c'est le seul massacre de civils à se dérouler en dehors des combats points d'autres massacres par les troupes allemandes ont eu lieu avant ou se déroule après avril 1944: en mai 1940, lors de l'invasion et après le bombardement du 6 juin 1944.

L'autre spécificité se trouve dans l'unanimité à condamné ce massacre : bien sûr les résistants mais aussi l'administration française Vichy et même les milieux collaboratifs qui s'oppose à la « version allemande » des faits.

Lors des funérailles des victimes, de très nombreux arrêts de travail ont lieu dans les entreprises et dans l'agglomération lilloise, sans qu'aucune sanction ne soit prise par les autorités de Vichy , ni même par les autorités allemandes virgule à l'égard des grévistes.

De plus, les autorités françaises ont demandé la grâce des 6 ouvriers « terroriste » fermer les parenthèses, arrêté en avril et en mai 1944, dont 4 d'entre eux avait participé au sabotage de la voie ferrée à l'origine du déraillement du convoi SS.

Enfin, nous sommes en présence de la plus importante répression collective en France concernant des cheminots : 22 d'entre eux sur les 86 massacrés et 5 sur les 6 des résistants fusillés.

Ce livre album rassemble environ 230 documents donc l'immense majorité n'a jamais été publiée. On y trouve des documents officiels provenant des autorités de l'époque, des lettres et des procès-verbaux d'audition des rescapés et de témoins, des articles de journaux relatant les temps fort du souvenir, les lettres d'adieu des résistants fusillés et les courriers de veuves, témoignage poignant du traumatisme subi mais aussi de la volonté de se battre pour continuer à vivre et à promouvoir la paix. De nombreuses photos accompagnent tous ces documents écrit qui nous font remonter le temps et qui nous permettent de nous immerger dans un passé loin d'être oublié.

Ce livre n'aurait jamais pu voir le jour sans l'aide précieuse de Bernard et Isabelle Debruyne-Mocq, de Jean-Michel Nolf, Daniel Calonne, Bernard Delvart, Brigitte degueter, Marguerite Marie Bégin et de l'ensemble des familles des victimes qui ont fourni des témoignages et des documents. Il a fallu virgule bien sûr, faire des choix dans la masse de documents disponibles. ………….

Jacqueline Duhem

Copyright © 2021 Société Historique de Villeneuve d'Ascq - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public